Wolfram Huschke


"Si l'âme avait des cordes, ce serait des cordes de violoncelle."

LOADING
Deutschland Italien England

Presse détaillée

Wolfram Huschke est un violoncelliste très sensible, techniquement brillant avec une imagination incroyable et une riche palette de styles emplie de nuances et de contradictions. En quelques cadences, il unifie des changements subits avant qu’on puisse s’en rendre compte; il sait communiquer son enthousiasme pour la musique et son plaisir de jouer; c'est un homme qui a du charme et de l’humour dans un mélange de flirt timide et de hardiesse prudente, de gêne séduisante et d’érotisme pure, de gaité et de sérieux ; rieur, il fascine chacun sans exception.
Rheinische Post 17.01.2005

Voilà plus d’une décennie que le soliste Wolfram Huschke voyage à travers le monde. Il sait, lors de ses concerts, comment chasser la solitude: en cherchant immédiatement la proximité de son public. Avec un large sourire il demande qui vient pour la première fois à un de ses concerts : quelques-uns seulement lèveront la main... Pas de surprise en fait: Wolfram Huschke a un groupe de fans très fidèles qui ne se lasse pas de son jeu brillant et unique.
Halle Février 2004

Bach l’a toujours influencé et accompagné. Ses incursions dans la rigueur du classique sont avant tout un hommage au grand compositeur. (...). Peu importe la façon dont on veut expliquer Huschke, finalement on ne peut que vous convier à aller vous même l'écouter en ouvrant toutes grandes vos oreilles.
Potsdamer Neueste Nachrichten 28.08.2004

C’est l’amour dans toute sa beauté et dans tout son horreur, c’est la nostalgie de l'éloignement, la nostalgie de la solitude et d'une nature authentique qui animent Wolfram Huschke. Il extirpe de son violoncelle une suite incroyable d’histoires bizarres et hilarantes, faites de moments calmes, tendres et touchants et d'irruptions violentes de rock. Lorsqu' il joue par intermittence sur son violoncelle amplifié, il utilise un arsenal complet de sons, d'effet hall, d'écho et de feedback qui sont entrés dans le monde du jazz et du pop avec les improvisations de guitare de Jimmy Hendrix et qui trouvent en Huschke un premier et extraordinaire successeur issu genre classique.
GN Nordhorn 07.10.2003

Personne n’a jamais joué comme Huschke. Au fil du temps, il est devenu encore plus sûr de son style, avec des sonorités plus astucieuses.
Kleines Theater 07.12. 2002

Avec sa façon sensible, rythmée et extravertie de jouer, Huschke est dans l’air du temps. Il transpose d’une manière expressive, agitation, excitation, joie de vivre turbulente, mais aussi mélancolie et recueillement. Avec beaucoup d’esprit il sait également être un conteur et un conférencier.
Rundschau Bonn 27.06.2002

Le rencontrer, lui, sa musique et son monde ne suscitera certes pas l'ennui car il nous entraîne dans des univers à peine imaginables.
Opp! 03.2001

Wolfram Huschke est un de ces rares virtuoses dont on ne peut même pas imaginer les heures de travail pour parvenir à une telle maîtrise technique : il semble qu’il n’existe rien dont il ne soit pas capable. Son horizon musical est beaucoup plus large que ce que l'on rencontre d’ordinaire dans ce domaine.
Elbe Jetzel Zeitung 27.12. 2000

Que ce soit du rock,du jazz ou de la musique country, Wolfram Huschke sait combiner ces styles dans des arrangements musicaux lumineux. Les sons qu'il sort de son violoncelle électrique, grâce à des modélisations, des micro-processeurs et des effets retard, sont époustouflants. Et la façon sauvage dont il joue ses hommages musicaux à Jimmy Hendrix nous captive. Des applaudissements longs et mérités ont recompense, non seulement sa performance musicale, mais aussi sa gestuelle et ses anecdotes amusantes : le showman parfait ... c'est bien Huschke.
Rhön-Saale-Post 26.05.2000

Avec sa musique, souvent dans le style du rock, et les histoires qu’il raconte, il réussit à surprendre et à répandre en même temps une atmosphère de joie de vivre intense.
Hamburger Morgenpost 08.05.1999

Huschke ne connaît pas le trac et techniquement il sait tout faire au violoncelle. Virtuose talentueux il obtient, à l'aide de son archet et de ses doigts une intonation pure et éloquente.
Dresden 1999

Physiquement déjà, Huschke ne correspond pas à l’image qu’on se fait d’un musicien classique. À la place d’une crinière de lion, il est chauve et a un sourire qui va d’une oreille à l’autre. Il est communicatif, le chéri des médias et cela surtout depuis la « Tournée des singes » de Marius Müller-Westernhagen l’année passée, Comme premier musicien classique, il a fait la première partie de ce concert rock où il a même de temps à autre volé la vedette au grand maître.
Plus 40/96

Jamais il n’oserait ennuyer son auditoire. Il en est sans doute incapable car Wolfram Huschke est tout sauf ennuyeux !
Lift Stuttgart Juillet 1995
© 2016 Wolfram Huschke Contact